Pourquoi écrire sa vie

Pourquoi écrire sa vie ? Qui plus est, pourquoi se confier à un biographe pour transcrire sa vie et en faire un livre ? Pourquoi, et pour qui ??

Chacun de nous s’il a eu la chance de connaitre ses grands-parents, s’est dit un jour qu’il aimerait que ceux-ci nous racontent leurs vies, nous décrivent par le menu leurs histoires, leurs vécus. Pourquoi ?

D’abord parce qu’inévitablement, cela nous permet de nous situer dans notre sentiment d’appartenance à une lignée, cela nous inscrit dans notre aventure familiale, et concrétise nos racines. Ces fameuses racines en effet nous permettent de savoir d’où nous venons, et nous légitiment dans notre existence. Elles nous permettent de comprendre bien sûr nos choix d’orientation présents et futurs.

Et puis c’est aussi une sorte de déclaration d’amour envers eux. Quelle plus belle façon de dire à ceux qui nous sont chers que de leur demander de se raconter ? C’est là leur dire combien leurs vies nous sont précieuses, et nous intéressent.

Mais en plus, quand on est enfants ou petits-enfants, on ne connait nos aïeux qu’au travers de leurs « rôles », et non en tant qu’individu. Finalement, on se rend compte qu’on ne les connait pas. Ecrire sa vie, c’est aussi donner à ses proches l’occasion de connaitre la personne dans toute sa singularité.

Enfin, c’est vouloir les garder auprès de nous indéfiniment, en pensant également aux générations futures. C’est les protéger de l’oubli, protéger leurs vies, leurs parcours, mais également leurs anecdotes, leurs sentiments, leurs périples. C’est protéger l’histoire familiale.

C’est mettre les souvenirs à l’abri.

écrire sa vie, Biographe Caroline DEBY

écrire sa vie, Biographe Caroline DEBY

Une demande patrimoniale

Il est de plus en plus fréquent, et nous le comprenons aisément, que la demande d’un « livre de vie » vienne des petits-enfants. Ceux-ci souhaitent, pour les raisons exposées ci-dessus, que leurs grands-parents racontent leurs vies de façon formelle, et ce sont eux le plus souvent qui offrent « le livre de leurs vies » à leurs aînés.

Déjà sont-ils demandeurs de moments de partage devant ces albums de photos jaunies qui racontent tant de choses, mais ce témoignage définitif et intemporel concrétise le plus bel héritage qui soit.

La demande peut émaner directement des personnes elles-mêmes qui, souhaitant offrir à leurs descendants ces souvenirs de vie, se lancent dans cette aventure aussi riche qu’émouvante.

Cela peut nous rassurer que soit consignée cette vie vécue parfois dans l’ignorance de nos proches. Laisser une trace de ce qu’on a vécu peut-être apaisant.

En outre c’est un véritable don de soi pour nos proches. Par ce biais de la biographie, on participe à la construction de leurs vies, on les inscrit dans leur patrimoine, dans leurs existences, et on se livre avec toute l’honnêteté que réclament les confessions à cœur ouvert.

Biographe Caroline DEBY

Biographe Caroline DEBY

Une demande personnelle

C’est aussi une forme de déclaration de paix avec soi-même.

Pour se raconter, il faut se replonger dans son passé, dans ses choix parfois incomplètement assumés, dans ses décisions heureuses ou douloureuses, dans des erreurs ou de belles réussites.

Or s’offrir la possibilité de revivre cela, c’est s’offrir cette fabuleuse opportunité de mieux se comprendre et pouvoir se pardonner.

C’est également une extraordinaire façon de se replonger dans ces souvenirs émouvants, dans ces états où nos cœurs adolescents battaient pour la première fois, dans ces instants de rencontre avec cet amour qui nous marquera à jamais, dans ces réunions de famille empreintes d’émotion encore intacte, dans ces fou-rires inoubliables…

Et, alors que d’aucuns pourraient penser qu’écrire sa biographie signifie tirer sa révérence, c’est au contraire s’offrir un nouveau départ, en paix.

Il est d’ailleurs très courant de constater que les personnes ayant franchi le cap se sentent libérées et ont le sentiment de commencer une nouvelle vie, et ce à tout âge !

Sans compter bien-sûr le sentiment de fierté en toute humilité, et le sentiment d’importance qu’elles peuvent ressentir après cette aventure.

On peut vouloir également raconter un passage de sa vie qui nous a plus particulièrement marqué. Qu’il s’agisse de combats de toutes sortes ou de grandes réussites, faire de ce moment un livre apporte une délivrance presque thérapeutique (mais le biographe n’est en aucun cas un thérapeute!), en tout cas particulièrement bienfaitrice. Il en est de même lorsque l’on veut raconter l’histoire d’un être cher disparu.

Raconter sa vie, Biographe Caroline DEBY

Raconter sa vie, Biographe Caroline DEBY

Une demande culturelle

Enfin, une commune, une entreprise, une association, un club sportif, ou toute autre entité peut vouloir faire de son histoire un livre à transmettre à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à l’aventure, et laisser une trace indélébile à ces belles histoires qui le valent bien.

Nul besoin d’être un héros ou un explorateur pour mériter un livre. Nul besoin d’être une personnalité ou d’avoir remporté des exploits pour offrir à ceux qui nous sont chers l’histoire de nos vies, de la leur.

Chaque vie mérite un livre.

Racontez-moi la vôtre, je vous l’écris.